top of page

Variéras

Scène

Musée-Jardin Bourdelle

2024-07-06

instagram_edited.png

Jour

Siestes Electroniques

Sophie Schiano di lombo

Sortir du chateau ?

Mais quelle idée … et pour aller où ?!

Eh bien on s’est pas mal posé la question, pendant longtemps, et il s’avère qu’il y a non-loin d’ici un musée Jardin magnifique, avec des sculptures d’Antoine Bourdelle (mais si, bourdelle, celui qui a notamment fait les colosses du Trocadero) : Le Musée Jardin Bourdelle

Une aubaine, pour y poser des platines et inviter Apollo Noir et Variéras, pour 3h de siestes electroniques, dans l’herbe, à boire une tisane.

C’est samedi après midi, c’est gratuit et à quelques minutes du festival (on vous y emmène, gros fainéants)


VARIÉRAS

De ses premières expérimentations quand il était enfant, sur le piano familial, Variéras conserve le sentiment que la musique est un moyen pour parvenir à un état émotionnel altéré, sorte de lieu mental à l’image des « paysages sonores » décrits par Brian Eno. Au fil des EP sortis sur plusieurs labels parisiens, il compose des pièces électroniques de plus en plus longues et développées, influencées par des artistes comme Caterina Barbieri, Suzanne Ciani ou encore Steve Reich.


En parallèle, il poursuit sa pratique des instruments acoustiques, qui sont sa première passion ; il écrit beaucoup pour l’orgue, y compris dans ses déclinaisons transportables comme l’harmonium ou l’organetto. Il étudie également la viole de gambe et d’autres instruments à cordes.


Variéras collabore régulièrement avec, entre autres, Sébastien Forrester, Adrien Pallot ou Aja, élaborant à chaque fois, de façon concertée, de nouvelles méthodes et de nouvelles recherches. Il est également le fondateur du Radeau Consort, ensemble de chambre dédié à la musique contemporaine d’inspiration électronique. Il est également le créateur de la série de concert “Musique Fragile” au café COMETS (Paris 11).

bottom of page