Tour-Maubourg

instagram.png

Jour

Scène

Vendredi

Scène de la Porte de la Lune

S’il y a des producteurs qui créent un album tous les dix ans et ceux qui produisent un morceau par jour, Tour-Maubourg fait partie de la seconde famille. Sa musique, subtile synthèse de jazz et de house, n’a cessé d’attirer les éloges de ses pairs et du public. Et ce n’est pas pour rien que Trax Magazine le décrivait dès la sortie de son 1er EP comme « l’un des grands espoirs de la scène house française ».
Déclaration Préalable à l’Embauche sort en 2017 sur Pont Neuf Records le label parisien qu’il rejoint quelques mois plus tôt en y signant un premier morceau. Et ce premier maxi fait l’unanimité avec un tirage vinyle sold-out en seulement quelques semaines. La même année, le natif de Bruxelles expatrié à Paris sort un 2ème EP sur le label de Folamour FHUO.
En 2018, c’est sur le label anglais FINA, que Tour-Maubourg sort un nouvel opus en collaboration avec Armless Kid avant de revenir en grandes pompes sur Pont Neuf avec Solitude Collective, son 3ème EP solo qui confirme tous les espoirs placés en lui. « Un artiste qui a déjà attiré l’attention sur lui et qui confirme son statut de producteur à surveiller de près » écrit alors XLR8R. Trax Magazine persiste et signe en parlant de « phénomène jazzy house ».
Apès une année 2019 riches en collaboration (Shazz, Cosmonection, KX9000, Ted Jasper, Diamond) et ponctuée par la sortie d’un nouveau maxi sur le label lyonnais Happiness Therapy, c’est en Allemagne sur Salin Records que Tour-Maubourg dévoile son dernier EP en date Duophonie. Avant la sortie de son premier album Paradis Artificiels fin 2020 sur Pont Neuf Records, qui vient courroner 3 années hyperactives pour celui qui incarne le renouveau de la scène house française.